Paroles de Sentiers Multiples: Février

Vingt-quatrième mois de février, mon amertume s'en est allée, j'ai repris ma force en harmonie avec les fleurs et les taillis en dépassant l'adversité des souvenirs surannés. La neige s'était soudain assoupie sur la plaine sans un bruit caressant mon cœur et sa folie, m'enlaçant l'âme dans ce lit : sérénité mélancolique, insouciance insolite. 

Refrain 
Mes songes ont plongé dans l'autre monde, là où mon esprit vagabonde, puisant son souffle jusqu'à l'onde à l'heure où la lune est féconde. 

Pont : 
Bien loin des craintes apocalyptiques, au-delà des errances chaotiques auxquelles, parfois, mon cœur énigmatique se laisse fondre en quête de mystique. La lumière pâle a reflété mon essence et ma liberté ; j'ai repris confiance en l'avenir, senti l'audace m'envahir ; mon imagination s'est fondue dans l'horizon. Les feux, les arbres et les taillis m'ont soudain redonné vie, dorée de teintes oniriques mon existence d'amnésique bien loin du sombre hiver où je survivais naguère. 

refrain, pont, refrain